Denis Zammit

C’est ma propre lecture de la nature environnante que je tente de retranscrire en peinture. A la fois dans son espace et dans sa matière, cette nature est pour moi une inspiration qui oscille entre abstraction et figuration. Sa picturalité est au cœur du processus créatif que j’entame avec la toile. Pas à pas, l’œuvre se crée comme un langage partagé, nourri de contemplation et des émotions qui en découlent. Une discussion entre le tableau et moi, par laquelle je tente de resserrer ce lien entre nature profonde et nature environnante. Par une notion d’espace, de temps et d’échelle j’essaie d’inscrire un lien de réciprocité entre le vécu, le ressenti et l’exprimé, pour tenter de définir ma place dans cet environnement.

Chacune de mes peintures est unique tout en faisant partie intégrante de l’ensemble de mes créations, et présente une vision différente de chacun de ces espaces. C’est pourquoi je ne souhaite pas leur donner de titres, qui contrairement à ma démarche, me semblerait enfermer le tableau dans une direction. Je préfère les dater, ce qui me permet d’ouvrir un champ personnel pour chaque spectateur.

Le brou de noix, l’encre, la cire, les pigments liant acrylique et liant huile, la cendre, le sable, le papier sont les médiums que j’utilise. J’aime leur capacité d’interaction, de mélange, de dispersion et d’effacement. Ils me donnent aussi toute la liberté d’interprétation dont j’ai besoin pour entrer en discussion avec l’œuvre en devenir.

Denis Zammit

Jean-Christophe Gondouin

Je ne sais pas bien ce que veut dire être “soi-même“, mais j'essaye dans chacun de mes tableaux d'être naturellement moi même et profondément sincère, de suivre mes envies, mes désirs, et surtout de ne pas répondre aux attentes féroces de tout ce qui m'entoure. D'ailleurs je n'ai jamais flirté avec la mode du moment ou bien même essayé de suivre un quelconque mouvement artistique.

 

La pertinence ne se cherche pas elle est intrinsèquement "nous" chaque homme, chaque artiste est pertinent, singulier si il est simple, humain et sincère dans sa démarche…

 

Techniquement je privilégie le travail d'après nature, j'observe mon sujet et j'essaye de voir ce qui me parait nécessaire, primordial…

De préférence je termine mes tableaux en une seule séance, hormis certains très grands formats...

 

Les yeux plissés je cherche une harmonie, j'entrevois des masses plus ou moins colorées, plus ou moins sombres, puis je pose mes couleurs préalablement travaillées les unes à côté des autres, et je m'arrête de peindre dès lors que la conversation entre le modèle et moi me semble terminée...

 

Jean-Christophe Gondouin